jeudi 1 septembre 2005

Insérer un lecteur audio dans une page web (1/4)

Ver artículo en español

Tôt ou tard le professeur de FLE intéressé par les nouvelles technologies et l’utilisation d’Internet dans les différentes activités pédagogiques va tomber sur des termes du type : AAC, MP3, MP3 Pro, Ogg Vorbis, WMA, RAM…. Comme Monsieur Jourdain, on pourrait se demander si ces étranges mots sont bien de la "prose" ou un vocabulaire cabalistique pour certains initiés. Et bien, il s’agit tout bêtement de différents types d’extensions des fichiers audio compressé qu’on utilise sur Internet. Étant donné que les documents audio occupent une place très importante dans nos méthodologies, il est évident que le professeur impliqué devra au moins apprendre quelques rudiments sur ces différents types de fichiers audio. Dans ce cas, la façon la plus facile de commencer à aborder le problème est, à mon avis, de jeter, d’abord, un petit coup d’œil à l’encyclopédie Wikipedia dans l’article qui établit le liste de ces extensions et de se familiariser avec elles.

C’est vrai que, à l’ère du tout numérique, il n’est pas facile de se déterminer pour l'une ou l'autre de ces normes et pour le lecteur audio le plus adapté à nos besoins. Je suis sûr que la plupart d’entre nous a déjà fait l’expérience d’avoir essayé d’écouter un document audio sur une page web et, à cause d’une erreur de lecture ou du manque d’un greffon (plug-in) qui nous est complètement étrange, être sorti de la page sans avoir pu l’écouter.

En effet, l’insertion d’un document audio sur un page web peut poser pas mal des problèmes aux néophytes que nous sommes car, dans la plupart des cas, on ignore de quelle façon ce document que nous écoutons sans encombre sur notre ordinateur va être « lu » par le visiteur de notre page web ou de notre blog. Pour être plus concret, il faut dire qu’il y a plusieurs façons d’écouter les fichiers audio sur Internet. Ces méthodes se différencient selon que l'on veut faire appel:

  • 1) À l'application lecteur multimédía par défaut du visiteur (Windows Media Player iTunes - QuickTime, RealMedia,WinAmp etc...) qui s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.

  • 2) À un greffon (plug-in) multimédia du navigateur qui affiche ou non un panneau de contrôle (play, avance rapide, stop, etc.) dans la page web et qui est donc « insérée » dans celle-ci.

Pour le professeur de FLE il est évident que la deuxième possibilité est beaucoup plus intéressante car elle permet, par exemple, d’écouter et de voir ou manipuler sur la même page un texte ou un exercice.
Voici, par exemple, un lecteur Flash intégré dans le blogue qui reproduit un petit extrait audio d’Arte radio.com sur la journée de Ricardo un petit enfant français de 11 ans. Vous pouvez cliquer sur play et écouter après l'extrait sans avoir besoin de sortir de cette page:



Ici, il s'agit d'un lecteur Flash crée par Dew et qui sera l'objet d'une analyse plus approfondie dans les prochains jours dans cette même série de billets.

Dans les billets qui suivront dans les prochains jours je vais essayer d’expliquer de la façon la plus facile possible comment faire pour insérer nos documents audio dans notre page web ou notre blogue. Il est évident que si nous sommes un peu familiarisés avec la syntaxe htlm qu’on utilise dans la plupart des pages web et dans les blogues, l’explication sera comprise beaucoup plus facilement. Et tout cas, j’espère que ces indices pourront aider à d’autres collègues et que les fichers audio (et pourquoi pas les fichiers vidéo) seront de plus en plus nombreux dans nos sites FLE.


Technorati tags: , ,

Aucun commentaire: